Professionnel ou pas (définition d’Antan…) N°1

Activité non reconnue par la profession : Exercice que l’on laisse faire à des gens qui pour les besoins du service n’ont pas pris la peine de lire le règlement. Ces occupations sont passibles de la loi sur les vides juridiques.

Agriculteur : Catégorie socioprofessionnelle qui a du mal à joindre les deux bouts. On le voit en effet régulièrement traîner sur les autoroutes à péage pour y distribuer gratis le fruit de son labeur. Parfois, il fait le plein et part avec son tracteur vers la capitale espérant bien saluer en premier son ministre. En chemin, il rencontrera quelques collègues et d’autres gens « usagers de la route » de leur état. Ce sera pour chacun l’occasion d’échanger son point de vue. Comme le temps passe vite et que les nuits sont fraîches – n’ayant pas songer à réserver sa chambre à l’hôtel – notre agriculteur renouera avec le scoutisme en organisant une veillée autour d’un grand feu de joie.

Animateur : Il sévit sur les ondes. Son rôle consiste à réduire les temps de parole pour stimuler l’intérêt des auditeurs en les laissant sur leur faim.

Apprentis : Individus de petite taille qui bossent pour des clopinettes. Comme ils ne sont pas très performants, on les cantonne aux travaux du ménage. Parfois, on leur apprend le métier, mais comme ils ne comprennent pas grand- chose, le patron est obligé de gueuler. L’apprenti bénéficie d’un statut précaire qui le prépare à la vie active.

Assureur : Activité propre à vanter les avantages de ses contrats, garantir le montant des primes et leur encaissement, retarder la prise en charge des sinistres car cela voudrait dire que vous avez des problèmes (et ce serait dommage), de plus cela coûte cher à la compagnie.

Auto-école : C’est l’un des quelques établissements éducatifs ouverts à tous les publics, géré en privé, qui permet de subir une épreuve sanctionnée par un organisme d’état. Comme tout établissement qui a renoncé à la laïcité on a décidé d’équilibrer résolument les comptes du côté des bénéfices. C’est bien grâce à un savant dosage éducatif que l’auto-école vous apprendra la bonne conduite. Elle vous enseignera :
– la patience en vous rappelant qu’il faut mettre tous les atouts de vôtre côté.
– mais également la courtoisie, condition nécessaire, lorsque l’on a entrepris de prendre sur soi.

Avocat : La tradition veut qu’il s’exprime d’une manière très libérale grâce à des effets oratoires très spéciaux (ou effets de robe). Sa position le place largement au-dessus de la loi. En effet l’avocat étant un spécialiste , ce n’est pas la peine de lui en remontrer! Il n’a d’ailleurs pas beaucoup de temps à vous consacrer. Mais il aime défendre ses clients, car il sait d’abord prendre soins de ses intérêts personnels. L’avocat est très proche du monde carcéral : en effet il est toujours rattaché à un barreau.


Posted in DICTIONNAIRE édition 1998, LETTRE A by with no comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *