On récolte ce que l’on sème (réédition)

Ce que l’on sème

Le bonheur est en toi, dit bouddha
tu t’rappel pas !?

Et ce que l’on sème
Ceux sont nos peines
Ceux sont nos joies

Elles s’en vont rejoindrent

Les cœurs et les âmes

Des êtres humains

Chacun les arrose à sa manière

Ce que l’on sème

Tout le monde le récolte

Et si j’en suis le propriétaire

Dis-moi quels sont mes fruits !

Dis-moi de quelles graines …

Pour les avoir semé

Car c’est dans ton âme

Que le fruit arrive à maturité.

On récolte ce que l’on sème

Et c’est en toi que pousse la graine,

À toi d’en prendre soin

De la faire joie ou peine.

Et tu voudrais pourrir la récolte

Lui jeter un sort

Prétendant le grain mauvais !?

À dire que le goût en est amer et rance

On récolte ce que l’on sème,

Et tu as cette tendre iniquité

D’aimer toujours les fruits de tes enfants

De tes amis,

et je ne t’en voudrait point pour cela.

Mais ne boude jamais une seule graine,

Fais-en un fruit sucré et savoureux

Car elle est pour cet enfant que tu ne connais pas encore

Promis à aimer le fruit à naître de ceux qui te sont cher.

On récolte ce que l’on sème

Et tout le monde voudrait que la récolte soit bonne

Puisque tout le monde sème

Autant que l’on s’aime

Gardant nos préférences, comme si c’était une liberté

Restant toujours attentionné envers ce champs immense

Tel les blés chantants sous le vent chaud d’un éternel été.

On récolte ce que l’on sème

C’est à toi de savoir si tu as envie de
faire de ta vie un joli fruit

Coule, ma vie coule,
Et je serais fidèle à l’amour
Et envers tous les Hommes
Pour n’être jamais seul,
Faire de l’amour, mon guide


Posted in Citations, La passion dans les mots and tagged , , , by with 4 comments.

Le racisme, cheval de bataille des idiots …

 

 

Être raciste est la chose la plus facile au monde,

 

elle ne demande pas plus d’effort

 

que d’insulter son semblable,

 

c’est à la porté d’un enfant de dix ans.

 

Il suffit d’être lâche et idiot.

 

Être raciste est la chose la plus facile au monde,

 

C’est dire que l’on aime pas les hommes,

 

Mais aussi leurs femmes et leurs enfants

 

Elle nous oblige un jour ou l’autre

 

à sombrer dans le mensonge et la mauvaise foi

 

Elle nous pousse à être lâche et c’est idiot.

 

ça commence à 10 ans …

 

 

à dix ans ont fait encore l’andouille,

 

C’est normal …

 

à 20 ans ont fait toujours l’andouille,

 

Et c’est pour se rendre intéressant

 

 

On dit : « il fait l’idiot » … ça fait plus classe !

 

Parce que il a gardé toute la fraicheur de ses dix ans

 

ça serait presque mignon si en même temps

 

s’t-ado s’abstenait de se croire responsable

 

en se foutant du monde

 

 

 

à 30 ans il fera encore et toujours l’andouille

 

Et c’est définitivement pour se rendre intéressant

 

transformant peu à peu la « chose » en conviction

 

jusqu’à la faire vocation …

 

Et on ne dit plus qu’il fait l’idiot mais que c’est un con

 

Pourtant c’est toujours avec la même candeur d’esprit,

 

celle de ses dix ans

 

Il aura juste perdu son innocence

 

Mais au grand jamais, il ne perdra son inconscience

 

C’est toute sa vie qu’il fera l’andouille

 

Il a 20 ans, 30 ans, 50 ans ou 77

 

sur internet, y a plus d’âge 😉

 

car on dispose soudain d’une éternel jeunesse

 

Et qu’les andouilles proposent des apéros saucissons-pinards

 

C’est pour pouvoir inviter toute la cochonnaille

 

de France et de Navarre

 

Qu’ainsi, ça sente bon le crottin !!!

 

Alors, vas-y que je te lance les invitations sur facebook

 

( mais pour l’occasion, lis « face de bouc » )

 

Pour le marketing direct, toujours rester dans le coup

 

( Un brin rural )

 

Et ça, ça fait partie de la vocation !!!

 

Mais, si d’aventure des élus font l’âne

 

à se vanter d’aimer le cochon

 

que même, ça serait leur religion

 

alors surgit les âmes charitables

 

sur les ondes, les média, immédiatement

 

les bigots s’exclame : ostentatoire

 

Dieu, les vilain garnements !!!

 

Pour le coup, qu’ils auraient trop bu

 

trop bu … le pinard

 

d’amnésie, souffrirait-il ?

 

devant leur fanfaronnade

 

Bah c’est pour sûr … à cause de la gueule de bois

 

faut pas leur en vouloir

 

mauvaise interprétation des textes

 

juste la langue, il fallait

 

ils auront foncé, bille en tête

 

Ainsi, vous l’aurez compris c’est devenu une mode

 

lorsqu’un idiot monte au créneau

 

Il se trouve toujours quelques beaux parleurs

 

pour prendre le public à témoin et pour des crétins

 

« Ce n’était pas un acte raciste

 

mais juste une plaisanterie de potache »

 

C’est pas très responsable, mais au fond,

 

Ce n’est qu’un détail comme l’avait dit Jean-Marie

 

Quand on voit que tout en haut,

 

on justifie le racisme au nom du droit

 

Et les hommes ont cette lâcheté

 

de dire que ça n’en ai pas

 

(et pi nous avons des principe républicains )

 

à se sentir aussi responsable que des potaches

 

Regardez autour de vous,

 

ces gens qui se disent racistes

 

Ils sont assez pitoyables

 

sous leurs airs de grandes personnes

 

regardez autour de vous,

 

ces gens qui n’assument pas leur racisme

 

Ils font pitié ses êtres accomplies,

 

plus fragiles que des enfants

 

à n’être personne, car l’amour est un poids

 

qu’ils n’arrivent pas à supporter

 

Aimer, il est vrai … ça demande du courage

 

 

Faisons preuve d’humanité, Aidons-les !!!

 

 

Aidons tous les idiots de la terre

 

 

Mais n’allez pas vous embarquer

 

dans de longues croisières

 

Il doit bien y en avoir un,

 

tout près de chez vous 😉

instant fleur bleue

fleur sauvage


Posted in Je vous écris and tagged , , , , , by with comments disabled.