Le racisme, cheval de bataille des idiots …

 

 

Être raciste est la chose la plus facile au monde,

 

elle ne demande pas plus d’effort

 

que d’insulter son semblable,

 

c’est à la porté d’un enfant de dix ans.

 

Il suffit d’être lâche et idiot.

 

Être raciste est la chose la plus facile au monde,

 

C’est dire que l’on aime pas les hommes,

 

Mais aussi leurs femmes et leurs enfants

 

Elle nous oblige un jour ou l’autre

 

à sombrer dans le mensonge et la mauvaise foi

 

Elle nous pousse à être lâche et c’est idiot.

 

ça commence à 10 ans …

 

 

à dix ans ont fait encore l’andouille,

 

C’est normal …

 

à 20 ans ont fait toujours l’andouille,

 

Et c’est pour se rendre intéressant

 

 

On dit : « il fait l’idiot » … ça fait plus classe !

 

Parce que il a gardé toute la fraicheur de ses dix ans

 

ça serait presque mignon si en même temps

 

s’t-ado s’abstenait de se croire responsable

 

en se foutant du monde

 

 

 

à 30 ans il fera encore et toujours l’andouille

 

Et c’est définitivement pour se rendre intéressant

 

transformant peu à peu la « chose » en conviction

 

jusqu’à la faire vocation …

 

Et on ne dit plus qu’il fait l’idiot mais que c’est un con

 

Pourtant c’est toujours avec la même candeur d’esprit,

 

celle de ses dix ans

 

Il aura juste perdu son innocence

 

Mais au grand jamais, il ne perdra son inconscience

 

C’est toute sa vie qu’il fera l’andouille

 

Il a 20 ans, 30 ans, 50 ans ou 77

 

sur internet, y a plus d’âge 😉

 

car on dispose soudain d’une éternel jeunesse

 

Et qu’les andouilles proposent des apéros saucissons-pinards

 

C’est pour pouvoir inviter toute la cochonnaille

 

de France et de Navarre

 

Qu’ainsi, ça sente bon le crottin !!!

 

Alors, vas-y que je te lance les invitations sur facebook

 

( mais pour l’occasion, lis « face de bouc » )

 

Pour le marketing direct, toujours rester dans le coup

 

( Un brin rural )

 

Et ça, ça fait partie de la vocation !!!

 

Mais, si d’aventure des élus font l’âne

 

à se vanter d’aimer le cochon

 

que même, ça serait leur religion

 

alors surgit les âmes charitables

 

sur les ondes, les média, immédiatement

 

les bigots s’exclame : ostentatoire

 

Dieu, les vilain garnements !!!

 

Pour le coup, qu’ils auraient trop bu

 

trop bu … le pinard

 

d’amnésie, souffrirait-il ?

 

devant leur fanfaronnade

 

Bah c’est pour sûr … à cause de la gueule de bois

 

faut pas leur en vouloir

 

mauvaise interprétation des textes

 

juste la langue, il fallait

 

ils auront foncé, bille en tête

 

Ainsi, vous l’aurez compris c’est devenu une mode

 

lorsqu’un idiot monte au créneau

 

Il se trouve toujours quelques beaux parleurs

 

pour prendre le public à témoin et pour des crétins

 

« Ce n’était pas un acte raciste

 

mais juste une plaisanterie de potache »

 

C’est pas très responsable, mais au fond,

 

Ce n’est qu’un détail comme l’avait dit Jean-Marie

 

Quand on voit que tout en haut,

 

on justifie le racisme au nom du droit

 

Et les hommes ont cette lâcheté

 

de dire que ça n’en ai pas

 

(et pi nous avons des principe républicains )

 

à se sentir aussi responsable que des potaches

 

Regardez autour de vous,

 

ces gens qui se disent racistes

 

Ils sont assez pitoyables

 

sous leurs airs de grandes personnes

 

regardez autour de vous,

 

ces gens qui n’assument pas leur racisme

 

Ils font pitié ses êtres accomplies,

 

plus fragiles que des enfants

 

à n’être personne, car l’amour est un poids

 

qu’ils n’arrivent pas à supporter

 

Aimer, il est vrai … ça demande du courage

 

 

Faisons preuve d’humanité, Aidons-les !!!

 

 

Aidons tous les idiots de la terre

 

 

Mais n’allez pas vous embarquer

 

dans de longues croisières

 

Il doit bien y en avoir un,

 

tout près de chez vous 😉

instant fleur bleue

fleur sauvage


Posted in Je vous écris and tagged , , , , by with comments disabled.

Le bonheur est en toi

C’est qui qu’à dit ça ? Parce que lorsque je regarde autour de moi, j’ai le sentiment qu’on le cherche ailleurs … c’est vraiment trop bête … mdr,


Donc … le bonheur est en toi

Et si tu es contrarié, il enfile son manteau pour partir (dehors il fait froid, et demain il y aura moins trois … moi je dis ça, c’est parce qu’à deux ont se tient chaud … faut avoir l’esprit pratique dans la vie … mais c’est vous qui voyez)


le bonheur est en toi

et tu le fais fuir chaque fois que tu te met en colère

Mais c’est avec la haine qu’il t’abandonnera


Et l’indifférence dont tu te sert pour oublier tes peines ne le fera pas revenir

car l’indifférence te fais oublier l’amour

Et sans amour point de bonheur.


Il y a des bonimenteurs sur la toile,

ils doivent croire à la pilule du bonheur

pour compter sur leur Psy à leur en donner

ça sert à quoi les amis ?


Il y a des bonimenteurs sur la toile,

pour parler d’amour qui réconcilie

Alors qu’ils sont juste capable de le faire

avec ces personnes qu’ils apprécient …


il y a des bonimenteurs sur la toile,

Et l’on dirait qu’ils ont envie de garder …

leurs ennemis Amoureusement

Sinon, ils se sentiraient perdu … les chéris


TROP FASTOCHE

C’est à la portée d’un élève du CP


Descartes à dit :

« Je pense donc je suis »


Aujourd’hui nous pourrions dire :

« Je pense donc je hais »


Vous me suivez ???


Samedi, par deux fois

J’ai vu le bonheur s’enfuir

Par ta porte arrière, cher conducteur …

c’est du suicide !!!


Mais

Par ce beau lundi au soleil

Et malgré le froid

Tu m’as souris petite princesse

Avec ta maman

Alors je t’offrirais des cadeaux … pour grandir


les autres, ce sera pour grossir

que se soit du ventre mais surtout de la tête

à la faire de cochon, rancunier et ingrat.

Convaincu, vous êtes, qu’ainsi l’on devient grands.

(Either JavaScript is not active or you are using an old version of Adobe Flash Player. Please install the newest Flash Player.)

Chère Jacques tu nous a quitté,

et pourtant tu es encore là … dans nos coeurs


Car c’est ainsi qu’il faut voir la vie,

parce qu’un jour l’on s’en va

mais notre âme reste dans l’âme de chacun,


Car c’est ainsi qu’il faut voir la vie,

parce qu’un jour l’on se quitte,

comme cet enfant qui veut devenir adulte

et qui fera ses erreurs.


Alors je ne suis pas tout à faire d’accord avec toi,

qu’il faut oublié

comme si l’on voulait se pardonner

sans y parvenir,


et l’on choisie la gomme à nous croire à l’école,

pour faire, finalement, un trou dans la feuille,

et que ça se voit.


Alors je ne suis pas tout à faire d’accord avec toi,

pour pardonner, que se soit souvent la bêtise que l’on dit « humaine »

Mais la comprendrais volontiers pour la voir bien candide

Car elle est le fruit de vos peurs « enfantines »


Alors je vous offrirais des fleurs,

plutôt que de vous les lancer

comme si vous étiez des stars

Mais je vous regarderais ainsi

pour avoir réussie à donner le meilleur de vous-même


Posted in Citations, comprendre avec le coeur and tagged , , , , , , by with comments disabled.

La 13ème DIMENSION

S’il fallait décrire l’univers dans lequel nous vivons, je dirais que nous existons dans un monde à 3 dimensions.


Le présent, la première dimension, parce que l’on nait dans cet instant,

Le passé, qui arrive en seconde position, car il faut être pour avoir été.

Et le futur, on va dire qui se fait toujours attendre … médaille de bronze dans le classement 😉


Et malgré tout, ces 3 dimensions cohabitent en permanence.

Le passé ceux sont : nos souvenirs, notre mémoire, notre savoir. C’est lui qui permet de faire et d’être ce que nous somme dans le présent.

Le futur ceux sont : nos rêves, nos espoirs, nos croyances. Il est le chemin que nous avons encore à parcourir. C’est lui qui donne un sens à notre vie. Il devient en quelque sorte le moteur de notre présent.

Nous n’avons aucune emprise sur ces 2 dimensions. C’est uniquement sur le présent que nous pouvons agir. Mais le faisons-nous réellement. Je ne veux pas faire allusion à cette trilogie « métro, boulot, dodo » mais un peu quand même …

Car malgré les extraordinaires aptitude de l’homme, celui de pouvoir découvrir ce vaste univers, et surtout d’avoir la possibilité de le comprendre, même s’il restera probablement toujours des zones d’ombre.

Malgré ces « fabuleuses » facultés pour communiquer, l’être humain à souvent besoin que les choses soit bien délimitées, bien cadrées.


Et l’Homme a inventé une 4ème dimension, une sorte de monde parallèle. Un monde où il pourrait exister un autre présent, différent de celui dans lequel nous somme. Ça seul réalité ne semble exister que dans les films ou les séries, car il faut bien dire, le présent n’est que le reflet de se que nous voyons, et cet autre présent serait le fruit de l’imagination des écrivains ou des scénaristes.

Pas sûr, mais je ne pourrais pas vous apporter de preuve, juste une intime conviction … nous faisons tous des rêves ou des cauchemars, c’est selon.


Cette série, la 4ème dimension, cela représente quoi au fond, n’est-ce pas à chaque fois une remise en question, c’est-à-dire : regarder le monde autrement. Nous sortir de nos limites, de notre dimension bien cadrée.

Et nous voilà rendu dans la 13ème. Aurait-ont égaré dans quelques mondes englouties, les dimensions intermédiaires. Vous savez 13, est un chiffre que l’on a surchargé de mystère. Il fait le bonheur de … « la française des jeux » mais n’a pas de frontière … malgré tout, pour pas faire de jaloux il y a les « numéros fétiches » MON DIEU un jour prochain ils vont être divinisés … pour mieux régner …


Ce qui fait la force de l’homme fait aussi sa faiblesse. Il est capable de tout, alors il en ressent de la peur. Et face à cette peur qui l’empêche d’agir sur son présent, il voudrait entré dans cette 4ème dimension, celle de vouloir revivre un autre présent. C’est le fameux « si j’avais » cette remise en question fictive …


Revenons dans le présent, cette seul dimension sur laquelle nous avons une emprise …


Je vous invite à entrer dans cette dimension où vous pouvez tout contrôler si vous le voulez « BIEN » … mais je dirais « vous le voulez … MAL » et c’est juste mon avis … 😉

Alors une tite vidéo pour vous mettre dans l’ambiance

(Either JavaScript is not active or you are using an old version of Adobe Flash Player. Please install the newest Flash Player.)

Ça te dérange, ça te choque


Si tu te sens bien

En restant dans ton coin

Alors ne rêve pas d’un monde serein

Où chacun se tiendrait la main


Tu ris

Devant les brillants humoristes

Quand t-ils parlent de toi, l’humain

Car tu pense à ton voisin


Tu râle,

En songeant au salaire de ton patron

Et tu t’en prends aux « nord-africain »

Pour augmenter tes gains


Ça te dérage et ça te choque

Quand tu croise

Plus malheureux que toi


Tu voudrais

Qu’ils habitent

Dans ces pays lointain

Là où l’on crève de faim


Ça te dérange, ça te choque


Toi l’humain, tu as plus d’aptitude

A offrir ton manque d’amour

Parce que c’est gratuit

Qu’à donner ton sourire

Ça te donnerais des rides

Et tu es encore si juvénile


Tu cites

Les hommes célèbres

En fervent fan

Mais tu ne rate pas une occasion de faire l’âne


Et tu voudrait cacher

Tes grandes oreilles

En criant ta haine

Comme si le bruit pouvait

Dissimuler tes vilains attributs


Ça te dérange, ça te choque

Tu es raciste dans l’âme

Car ton esprit de fraternité

Tu l’entoure de frontières


Et malgré tout,

Tu cherche l’âme sœur,

Ne crains-tu pas

Que dans ses conditions

Tu as de grandes chances

Selon tes critère

De tomber sur un con.


Ça te dérange, ça te choque


Tu écris de belle poésies

Où brulerait ce feu sacré

Pour te transporter

Bien plus haut que dans une montgolfière

Si haut, rien que d’y penser

J’en ai déjà 1000 vertiges


Parce que tu es

Quelqu’un de bien

Alors tu choisi l’indifférence

Pensant te préserver

De la malveillance


Et quand l’ange,

Tire ton frère de sa fiente

Toi, tu préfère l’y laisser.


Ça te dérange, ça te choque


Mais il faut bien dire

Tu n’es pas « agent de propreté »

soumis à quelqu’urbanités

Faudrait que l’on te payes

Que l’on te fournisse

Savons et vaccins


Si tu te sens bien

En restant dans ton coin

Alors ne rêve pas d’un monde

Où chacun se tiendrait la main

Si tu veux grandir, ne t’abaisses pas en prétendants JUGER

voir tes semblables plus petit que toi

En usant de mots trop gros

tu prend le risque de paraître aux yeux de tes frères

comme un gosses mal élevé


Posted in Citations, Raconte-nous une histoire and tagged , , , by with 4 comments.