Si tu ne comprends pas, choisie de comprendre ce qui plait à ton cœur … Lettre à …


lettre ouverte à Fabienne Minart, princesse résident en Belgique, en cette belle province du Hénault dans cette bonne ville de Frameries.


Je suis venu te voir, il y a quelques jours :


Si tu ne comprends pas, choisie de comprendre ce qui plait à ton cœur, je t’ai offert ce cadeau et toi tu ne veux le garder que pour toi.


Je t’ai offert ce cadeau, 2500 € … pour moi, ça n’était pas de l’argent mais du travail. Et toi, ce qui plait à ton cœur c’est de le garder pour toi.


Ne sait-tu donc pas que pour qu’un cadeau prenne de la valeur, il faut savoir le partager.


Je t’ai offert ce cadeau, 2500€ … et pour moi, c’est quand même presque 2 mois de travail. Mais je pourrais tout aussi bien te dire « ça n’est qu’à peine 2 mois de travail. Parce que tu sais, si c’était mon patron qui te les avaient donné, ça ne lui aurait pris qu’une heure.


La valeur de l’argent est une chose bien relative, tout dépend de la manière dont tu la regardes.


Je t’ai offert ce cadeau, 2500€ … et au fond, ça n’était pas de l’argent, mais malgré tout … ne sais-tu pas que lorsque l’on te donne quelque chose, il faut toujours le rendre …


Et pour ne point me rembourser cette somme, pour te libérer de ta dette envers moi, tu aura réussie à obtenir le concours bruyant de gens malveillants et grossiers.


Ce qui a plut à leurs cœurs, c’est de me traiter.


Quel enrichissement cela vous a-t-il procuré ?


Tu as même réussie à obtenir la contribution des modérateurs de la plateforme d’Over-Blog en la personne de Florence, Flo Avril, de Marion et de ce charmant responsable de l’équipe juridique d’Over-Blog dénommé sous le nom de Nicolas.


On ce demande à quoi sert le règlement ?


Et tu aura réussie à obtenir le soutien des gens qui ne disent rien, ceux qui se diraient presque tes vrais amis et qui ne veulent surtout pas se mêler.

Ceux qui préfèrent laisser les êtres humains se battre entre eux pour faire preuve d’humanité lorsque les combats auront cessé. Ce qui plait à votre cœur, c’est la neutralité parce que de cette manière vous n’auriez rien à perdre.


Dois-je vous rappeler à la mémoire, Martin,

parce que vous n’êtes point des ânes,

ce black, prix Nobel de la Paix et que l’on a assassiné.


Si nous n’arrivons pas à vivre ensemble comme des frères, nous allons tous mourir ensemble comme des idiots.


Si tu ne comprends pas, choisie de comprendre ce qui plait à ton cœur,

Et se qui plairait à votre cœur, c’est de fuir ceux que l’on traite comme s’ils étaient ce que l’on dit d’eux.


Est-ce que par hasard la violence des mots vous choqueraient davantage que la mort d’un homme.

Est-ce que par hasard, vous trouveriez certaines causes trop misérables pour vous y attarder.


Et je vous vois bien vous consacré corps et âme à défendre la paix dans le monde,

mais de négliger de la faire avec votre voisin.

Parce que ceux sont des petits soucis qu’il faut oublier.


Et je vous vois bien vous consacré corps et âme à défendre la paix dans le monde,

parce que cela vous grandirait, bien que vous la sachiez inaccessible,

parce que c’est un combat dont on ne vois pas la fin et que l’on est humain,

car chaque être en a une, tout du moins c’est ce que notre corps nous dit.


Et vous négligerez cette petite guerre qui est à votre porté parce que c’est vraiment trop futile … trop insignifiant pour qu’elle puisse vous élever dans votre dignité, dans votre grandeur d’âme …


Que finalement Martin Luther King parlait juste en général à l’être humain,

mais pas à l’homme ou à la femme que vous êtes.


Et je me dis qu’avec vos belles paroles, vos poésies, vos écrits,

Vous voudriez refaire le monde à vous tous seul


Ce qui plait à vos cœur finalement c’est de vous comporter comme des idiots, et de le cacher dans vos grandes idées


Si tu ne comprends pas, choisie de comprendre ce qui plait à ton cœur


Fabienne, petite fleur bleue de Belgique, c’est cela au fond mon cadeau … et je t’ai dit «  je t’aime » si je me souviens bien. Alors ce qui plait à mon cœur c’est de n’en éprouver aucun regret.


Mais,


Je t’ai offert ce cadeau, 2500€ … et j’ai travaillé pour cela … et toi qu’as-tu fais pour que je te donne une telle somme. Je vais te le dire, princesse, tu m’as donné ton nom et ton adresse … et ensuite ton numéro de compte.


Il faut toujours rendre ce que l’on te donne, et toi, ce qui aura plut à ton cœur c’est de me le rendre sous forme d’insultes … je dois te dire qu’en tant que comptable de formation, le compte n’y est pas.


Tu m’as également dit « je t’aime » et je me pose cette question :


serais-tu comme ce docteur WHO à avoir deux cœurs ?


Un cœur pour aimer, un cœur pour pleurer

Un cœur pour être sincère, un cœur pour trahir


sans doute trop pressé d’aimer

un amour chasse l’autre

coeur trop petit

parce que l’amour repose sur la jalousie

tu prouve ta sincérité en détestant l’autre


Et tu glisse ton ancien amour

dans le cœur triste

dans le coeur du mépris

et tu l’oublie en le faisant cesser de battre


ça serait bien pratique …

ça permettrait d’oublier ses peines


manque de pot …

Je crois bien que tu es comme tout le monde, tu fais tout avec un seul.


Et ceux sont les mots qui traduisent tes émotions.

Un gros mot, tu veux que ça traduise quoi … ???


Chère princesse, aurais-tu la gentillesse de faire savoir à tes amis quelle destination tu as donner aux sommes que je t’ai adressé. Dis ce qu’il plait à ton cœur que tout tes amis entendent. Mais je crois bien que tu n’aura jamais le courage de dire quoi que ce soit, que tu saura juste nous jouer la grande scène du mépris pour éviter de te mépriser toi-même. Et parce que tu as renoncé à toutes dignité en m’insultant avec tes amis, tu t’effondrera pour que tout le monde te plaigne … et j’aurais droit à toutes les mesquineries, les basses, les vulgarités, les propos les plus glauques qui soit … ça vous excite tant !!!


c’est cela qui plait à votre cœur


Moi par contre Ce qui plairait à mon cœur, c’est qu’Over-Blog fasse son boulot, qu’il supprime ces articles de Bernadette digne de la reine des idiotes (ses plaisirs de petites filles )


Lettre d’un connard


et je m’amuse Faut bien rire là, c’est plutôt pour les commentaires car la vidéo bof …


Y a bien cet autre article, « c’est d’un nul » et le titre est très évocateur, car tous les idiots ceux sont exprimés et je me dis que la plupart d’entre eux sont sincère, ils sont convaincu de défendre le bien en parlant ainsi.


Ce qui plairait à mon cœur c’est que tu supprime cette pseudo-présentation de Roger


Ainsi que les oui-dire de « Kévin » tu sais pourquoi chère « petite fleur bleue » et toi qui parle de Dieu, je ne crois pas qu’il t’ai inspiré en la circonstance


Ce qui plairait à mon cœur, c’est qu’Over-Blog fasse son boulot …


Parce que jusqu’à présent Over-Blog n’a rien fait, la vulgarité, le manque de respect ne le dérange pas. Parce qu’au fond, il n’en a pas pour vous …


Que l’équipe d’Over-Blog m’apporte la preuve du contraire, j’en serais ravi …




Posted in Je vous écris and tagged , , , , , , , by with comments disabled.

Entre Kipling et King

Il semble y avoir une grande convergence d’idée, si l’on s’en réfère à ce poème : « tu sera un homme mon fils »écris par Kipling. Cruel destin, son fils est mort à l’âge de 18 ans. Je me dis que ce poème, il l’a de faite, écrit pour tous les fils.

Pourtant, lorsque Kipling, conseil, guide, apaise, à l’opposé Martin Luther King condamne et accuse …

Quand il dit :

Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères,

cela veux dire que nous n’y sommes pas encore parvenu.

Et quand-t-il conclus par :

Sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.

N’est-ce point pour dire que nous le sommes déjà,

Alors je dirais simplement, que Martin Luther King suggère l’idée et c’est l’homme qui le concrétise par ses actes.

Martin Luther King nous regarde bien à nous voir faire les idiots, mais c’est quand même lui qui aura obtenu le prix Nobel de la paix. Pour Kipling, ce fut celui de littérature.

Pourtant, de ses deux personnages l’être humain ne semble n’en comprendre aucun.

Car personne n’aime qu’on lui dise qu’il est un idiot

du coup, personne ne veut être un Homme,

Autour de ses deux personnages gravitent d’autres être tout aussi grand, et je vais à nouveau citer :

Gandhi, Mère Thérèsa, Mandela et puis je pense aussi à Coluche par exemple qui ne sera pas gêné pour nous traité d’idiot. Il nous a « conseillé d’aller manger » comme si c’était une marque de convivialité, enfin au moins cela. Car autour d’une table, on se parle … même si c’est pas beau de parler en mangeant … mdr,

Et au-dessus dirais-je, il y a Dieu, Jésus, Bouddha, et je pourrais vous citer tous les dieux de l’univers, mais je crains qu’à la fin ce ne soit Morphée qui remporte le plus de succès. Et puis il y a Satan bien sûr, il ne faut pas l’oublier celui-là.

Alors, tout en bas, il y a l’Homme.

L’Homme si petit et qui voudrait être grand. Pour y parvenir, il pratiquerait volontiers la « courte-échelle » mais sans demander de consentement à ces frères. Ou si vous préférez, ils se grimpent dessus … mais c’est pas du tout dans l’optique de faire des câlins.

Et dans le meilleur des cas, si j’ose dire, il imposerait bien notre consentement … et ça sera pas non plus pour conclure un « heureux » mariage mais pour s’accaparer sa contribution.

Qu’il se prendrait pour un percepteur des impôts, y a pas des kilomètres !!!

Entre Kipling et King, il y a l’Homme … ce grand idiot

Faudrait pas aimer, et en particulier ses semblables parce que sinon ça ferait «chiffe molle » que ça ferait plus de mal que de bien, … alors autant se faire mal car l’homme n’aurait finalement aucune aptitude à supporter la déception.

Et le voilà à ce sentir le plus heureux des hommes, pour n’avoir pas à ressentir cette émotion que l’on appel aimer. Mais c’est quand même un gros menteur, face à ses semblables comme s’il en avait honte, car il en est fier à l’occasion. C’est qu’il est plein de contradiction notre homme !!!

Et sa contradiction, il la doit à son idiotie.

Et devant toutes ses idioties, on voudrait se réfugier dans le silence :

« Le silence est le plus haut degré de la sagesse » ( Pindare )

Moi je veux bien … mais pour vivre ensemble, ce n’est pas en restant muet comme des carpes que l’on va arriver à s’entendre … lol. Pour accepté un tel projet, il me faudrait avoir l’âme d’un poisson. Alors vous me direz, je peux toujours caresser l’espoir de rencontrer une belle sirène, mais j’aurais quand même besoin d’entendre ses mots.

Pour arriver à vivre ensemble, il faut se comprendre et pour se comprendre, il faut se parler, ne serais-ce que pour savoir les attentes des autres. En restant silencieux, ça m’étonnerait que l’on y parvienne.

Mais il est vrai que si l’un ne veux plus écouter l’autre, alors il est bon de se ranger au silence. Et plutôt que d’y voir de la sagesse, je le considérerais comme un conseil avisé.

Alors je m’appliquerais à exercer ce « plus haut degré de sagesse »

écoutant les âmes moins sage, parler

À ceux qui ne le sont point.


Posted in Citations, Je vous écris and tagged , , , , by with 3 comments.

Pour être un homme, faut-il devenir plus grand qu’un Dieu …

Pour une fois, je laisse dire les autres …

Poème :

Tu sera un homme mon fils

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie ,

Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir ,

Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties ,

Sans un geste et sans un soupir .


Si tu peux être amant sans être fou d’amour ,

Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre ,

Et te sentant haï sans haïr à ton tour

Pourtant lutter et te défendre .


Si tu peux supporter d’entendre tes paroles ,

Travesties par des gueux pour exciter les sots ,

Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles ,

Sans mentir toi-même d’un mot .


Si tu peux rester digne en étant populaire ,

Si tu peux rester peuple en conseillant les rois ,

Et si tu peux aimer tous les amis en frères ,

Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi .


Si tu sais méditer , observer et connaître ,

Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ,

Rêver sans laisser ton rêve être ton maître ,

Penser , sans n’être qu’un penseur .


Si tu sais être dur sans jamais être en rage ,

Si tu sais être brave et jamais imprudent ,

Si tu sais être bon , si tu sais être sage ,

Sans être moral ni pédant .


Si tu peux rencontrer triomphe après défaite ,

Et recevoir ces deux menteurs d’un même front ,

Si tu peux conserver ton courage et ta tête ,

Lorsque tous les autres les perdront .


Alors les rois , les dieux , la chance et la victoire ,

Seront à tout jamais tes esclaves soumis ,

Et ce qui vaut bien mieux que les rois et la gloire ,

Tu seras un Homme , mon fils .

de Rudyard Kipling

(Either JavaScript is not active or you are using an old version of Adobe Flash Player. Please install the newest Flash Player.)

Comme dirais Johnny :  OH MARIE, SI TU SAVAIS …


Posted in Citations, La passion dans les mots and tagged , , , by with 2 comments.