Editorial

87111

De la réalité de notre existence,
Nous n’en percevons que l’apparence
Au travers de nos cinq sens.


Ce que nous croyons tenir,
C’est ce que nous disent nos doigts
Ce que nous voyons du monde,
C’est-ce que nous montre nos yeux,
Comme une merveilleuse caméra.


Et de la réalité, ce que nous en obtenons
Et qui nous appartient d’une manière tangible,
Ceux sont nos
sentiments et nos émotions.

Mais, peut-être qu’en plus de ces cinq sens,
il nous en faut un sixième pour appréhender la chose

Lorsque nous avons compris cette réalité
Dans tous les instants de notre vie
Il devient préférable de choisir
Ce qui plait à notre cœur
Plutôt que ce qui le blesse.


by with no comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *