Mais dans quel monde vivons-nous ?

Il y a quelques jours, un courriel m’a conduit à cette article :

« la définition d’un ami selon des juges, à l’heure d’internet et des réseaux sociaux »

je ne sais pas s’il était vraiment utile de passer devant un tribunal pour le savoir, mais la réalité du monde dans lequel nous vivons, nous y contraint irrésistiblement. (on ne peut pas toujours appeler Julien Courbet!!!) et ce n’est pas l’objet de mon billet.

Ce qui m’interpelle dans l’article est la phrase suivante :

« La notion d’ «ami » sur les réseaux sociaux se substitue ainsi à celle d’ami dans la vie « réelle » et n’a plus de sens sur la toile»

Doit-on penser que les réseaux sociaux font partie d’un monde irréel ? La réponse semblait se trouver un peu plus loin

« L’internet repose la notion d’intérêts puisque les intérêts virtuels ne seraient pas les mêmes que dans le monde réel»

En lisant le mot « virtuels » j’ai cru, l’espace d’un instant, avoir la réponse : les réseaux sociaux font partie d’un monde virtuel ! Mais non ! il est écrit « intérêt virtuel » et là, j’avoue ne pas savoir se qu’est un « intérêt virtuel ».

S’agit-il de cet intérêt qui attend l’ouverture des cotations à Wall Street !? ou encore d’un intérêt trop réservé, un grand timide, un intérêt qui n’ose pas dire son nom… si vous voyez ce que je veux dire.

Continuons notre lecture, pour nous arrêter à ces mots :

« Il y aurait donc deux types d’amis, ceux de la vie réelle et ceux sur les réseaux sociaux ? »

Bon, les réseaux sociaux ne sont donc pas réels. Et pour un peu, ils n’existeraient que dans notre imagination. 🙂

Ajoutons pour le plaisir, cette dernière phrase :

« Or, un nombre important de profils sur les réseaux sociaux comprennent des contacts avec qui les auteurs de ces profils n’ont aucun lien ni aucune affinité réelle. »

Tout le monde trouve cela normal, pourtant l’affinité n’a pas de caractéristique physique. Alors comment peut-ont affirmer que l’affinité soit réel ?

Voilà bien le cœur du problème, on voudrait simplement opposer le réel avec ce qui ne l’est pas physiquement en pensant peut-être qu’il s’agit de deux mondes « parallèles ». Et ça irait comme un gant à la toile ?

Moi je pourrais dire : c’est simplement une affaire de distance résumé par ce dicton :

« loin des yeux, loin du cœur ».

Et le réel devient virtuel, parce que nous commençons à avoir des doutes !?

Posons-nous cette question :

Qu’y a-t-il de réel dans notre existence ?

Lorsque nous prenons le téléphone pour contacter une personne, est-ce réel ou différent d’une conversation fait dans la rue ? Et si celle-ci se réalise sur Skype ou sur un forum, dites-moi à partir de quel moment cette communication devient virtuelle ?

Revenons au quotidien. Se coucher semble être réel, mais le sommeil est beaucoup moins préhensile ; Tout comme manger, mais où se trouve la réalité du goût ?

On pourrait également dire que prendre une photo est réel, mais la regarder deviendrait virtuel…

Peut-on vraiment affirmer que le fait de toucher, de voir et de sentir nous rassure de l’existence des choses. Vous connaissez l’expression « les goûts et les couleurs ne se discutent pas » et chacun a son « réel ».

Et j’allais oublier « c’est pour de vrai, c’est pour de faux » cette autre réel « de cours de récréation ».

Soyons RÉALISTE …

Dans ta vie, de marteau,
Pas plus, tu ne saisis 
Que tout autant de râteau, tu prends

L’être humain a ses limites, il a été doté de 5 sens. Des privilégier en ont un sixième, mais ces « sens » ne font que suggérer la réalité. Ils la virtualisent.

LA RÉALITÉ NE SE LAISSE PAS PRENDRE COMME ÇA

Alors Les réseaux sociaux sont des espaces de partages réel ou virtuel (c’est vous qui voyez) mais il sont aussi vrai que le stade de France ou une salle de spectacle… mais sans les inconvénients.

Pas de coupure de chauffage, ni de risque d’incendie et dans les réseaux sociaux on n’y dépose pas de bombe.

Et il me vient soudain cette idée que dans nos manifestations, nous pourrions confier notre PRÉSENCE à des hologrammes.

Mais il faut le reconnaître, rien ne vaut cette atmosphère bien terrien pour apprécier la beauté irréel d’un « son et lumière ».

je vous rajoute un petit lien qui en parle (des liens, bien sûr)  ici


Posted in C'est ça la Vie, Citations, Dans la tête, HUMOUR, Je vous écris and tagged , , , by with comments disabled.

L’ordre du monde et ces primaires

 

Dans la liste des bonnes résolutions de cette nouvelle année, nous avons celle de ne rien changer. Elle semble promise à un belle avenir car elle est tellement bien installée.

Elle repose sur deux croyances :

La première

« Nous avons cette tendre naïveté de croire que ménager les plus riches constitue un gage de sécurité destiné à garantir nos bénéfices futur. »

Une certitude en découle, le riche voit son statu renforcé … il sera même élu !

N’est-ce pas, Donald !!!

la deuxième

« Nous avons aussi cette indicible candeur de croire que nous devons tout à nos employeurs, comme s’ils étaient DIEU à leurs rendre grâce pour le travail qu’ils nous offrent »

Nous défendons la laïcité, que diable !!!

 

Le plein emploi sera toujours vu comme une utopie dans un monde où l’on passe son temps à ce plaindre de la part qui nous revient, en accusant le plus humble de nous la voler.

Et avec la complicité de quelques rêveurs, nostalgiques de belles lavandières, des hommes préfèrent trimer comme au temps des galéres, plutôt que de laisser leurs places à des esclaves mécaniques.

Ce n’est pas l’évolution des technologies qui engendre le chômage, mais l’homme qui veut s’en approprier tous les bénéfices.

Le chômage n’est que le résultat d’une iniquité.

C’est la société dans laquelle nous vivons tous, que nous avons construis jours après jours, années après années, siècles après siècles qui permet à toutes entreprises d’exercer son activité.

C’est la société qui permet à toute entreprise de se développer parce qu’elle lui apporte l’environnement nécessaire à son expansion.

C’est à cette société que nous devons tout, car nous en somme les inventeurs.

Mais nous n’avons pas encore trouvé les dignes défenseurs, seulement et surtout cette foultitude de profiteurs.


Et finalement, nous voilà face à des primaires au ton bien primitif. Des primaires sans grande évolution tout juste digne de l’âge de pierre qui pourrait sans doute plaire à Lucy.

Lucy en reste songeuse…

 


Posted in Citations, HUMOUR, Je vous écris and tagged , , , by with comments disabled.

Les bonnes résolutions de la nouvelle année

 

On a souvent cette stratégie qui consiste à multiplier les résolutions en pensant que dans le lot, il y en a bien une qui sortira comme si c’était la loterie car nous aurions trouvé la bonne combinaison.
Moi, je préfére n’en choisir qu’une, parce que ce sera la « bonne » et qu’elle aura« la bonne résolution » car elle s’imprimera, à jamais, en 3 dimensions pour nous sauver de ce monde « numérique » si plat et lisse dans lequel nous vivons.

Soyons juste, le monde numérique n’est pas ce plat pays si cher à Jacques Brel mais il manque visiblement de hauteur de vue. Et, nous pouvons compter sur lui pour nous plonger dans les profondeurs abyssales de la bêtise et de l’horreur. Vous savez, ce commerce complaisant sur les jeux de guerres ..
Alors, de là à penser que l’imprimante 3D pourrait nous sauver de ce monde, il nous faudra surtout de bons crampons.
Et ce n’est pas l’armée des journalistes, ces champions de l’information, qui vont nous sortir de l’eau. Faut dire qu’ils semblent pas bien dégourdis. La première chose qu’ils font, c’est de se copier les uns, les autres. Et si l’on met de côté cet esprit de solidarité si cher aux hommes ( de bonne volonté) c’est ce qu’on apprends à l’école du journalisme ?
Mais dés lors qu’ils sont face à un problème, ils leur faut recourir aux services d’un spécialiste ! c’est qu’ils auraient trop peur de se tromper !
Et soudain, nous voyons apparaître ces experts s’exprimer comme les grands prêtres au temps de la Rome antique à lire dans les entrailles d’innocentes victimes.
C’est si loin, ça les rendraient presque sympathiques.

Mais bien souvent, ils nous livre leur vérité doctement. À préférer défendre les intérêts de Monseigneur le Grand Capital pour mieux laisser le manant sur la paille. On les imagine volontiers tout de noir vêtu, tels les avocats d’un diable préférant s’adonner aux sciences occultes d’un moyen-âge que l’on croyait révolu.
Ces experts diplômés, nobélisés, pour avoir fait l’ENA et autre SciencePO (à nous laissé dessus) sans oublier toutes ces écoles qui se disent « hautes » (et nous, si petit) nous font croire que l’argent dirige le monde et qu’il ne peut en être autrement.
Nos experts voudraient décider du monde en définissant la manière de répartir l’argent.
Alors le bonheur doit se trouver dans le distributeur d’une banque !!!

Que je sache, la pomme ne se nourrie pas d’argent, mais de l’eau qui tombe du ciel.
Ce n’est pas non plus l’argent qui va la cueillir, mais l’homme, pour s’en nourrir..
Sauf évidemment si Eve la lui pique sous le nez


Posted in Citations, HUMOUR and tagged , , , , , by with comments disabled.