Savoir Tourner la page, … Une bonne blague !!!

Parce que tu aura écris le journal de ta vie, tu décide un jour de tourner la page. Elle était moche ton existence et tu veux la gommer, l’effacer, la planquer sous la table comme un chewing-gum oublié par ce gamin, un jour de colle.
Pour le coup, ce serait toi le gamin, à penser que la vie serait une assiette d’épinard, alors que t’aurais préféré une forêt-noire.

Et t’appelles le serveur pour changer ta commande. T’appelles le serveur, gamin et personne ne t’entends. Personne ne t’écoute gamin, tu n’es pas pas pris au sérieux. T’appelles le serveur, mais en vain… et t’en profite pour te saouler (en vin, tien!!!) car ce sont en fadaises et ça peut pas améliorer ton ordinaire qui reste banal.

Tu veux tourner la page car tu crois que ta vie c’est ce livre qui suit le rythme des saisons et s’effeuille quand arrive l’automne.
Tu veux tourner la page, comme te le conseil ton semblable et qu’il est de bon ton de l’écouter. Il te dis qu’il faut oublier, au besoin avec quelques petits cachets.
C’est qu’on voudrait se la jouer Alzheimer, parce que ce serait un mal pour un bien.

Mais alors, c’est que la vie n’aurait rien à nous apprendre… !!!
S’il faut oublier, supprimons les livres d’histoires. Supprimons l’école, ses cours, la cour, les filles sous les tilleuls et toutes ces heures de colles.

Oublier, mais pas tout comme dirait l’autre … « on va juste oublier les mauvais moments ».
Bah tien !!! envoyons quelques SCUDS, afin d’y exécuter ces frappes dîtes « chirurgicales ».

J’ai quand même ce sentiment que la page a souvent été tournée, faute de SCUD ou grâce à… , lorsque l’on voit toutes ces guerres qui ont essaimées notre Terre.

Tu veux tourner la page mais depuis ta plus tendre enfance on t’as appris à marcher, à aller de l’avant. Alors tu cherche en vain le coin de cette page, pensant que tu pourra réécrire ton histoire. Tu veux tourner la page mais c’est demi-tour que tu fais.

Tu fais demi-tour car la vie n’est pas un livre, mais un chemin. Et, comme dans la chanson, tu le refais à l’envers … enfin plus précisément, … encore de travers.
Car te voilà redevenu cet apprenti-jardinier qui continue à se prendre des râteaux, quant aux pelles, c’est pas aux endroits désirée… Et tu t’accroche à ton amnésie, ton destin reste figé. Plongeant et replongeant sans cesse, fasciné par les ornières et les pièges de la vie, prisonnier d’un jour sans fin.

« Tout ce qui ne tue pas rends plus fort » mais ça, tu ne peux pas le savoir, car on t’as dit d’oublier. De ton malheur, tu préfère n’en voir que l’horreur et l’anéantissement.
Tu n’es pas mort, mais tu te la joues « belle au bois dormant ». Et, décidément poursuivie par la guigne, ton prince charmant, t’es pas près de l’voir. Surbookée, il semble..retenu par quelques télé-réalités.

Or donc, si tu ne veux pas apprendre et continuer de croire que la vie est une tarte tatin, sache néanmoins que pour avoir négligé la cuisson, même en la recouvrant de crème chantilly, tu ne pourra masqué ce goût de brûlé.

L’existence ne peut avoir qu’une seule saveur.
Pour une fois, comportes-toi en consommateur,
élargie la gamme!!!

Et saches qu’il faut de temps à autre, se laver les yeux
pour en apprécier pleinement tous les tons.

Tu es toujours perdu, voilà quand même une piste pour t’aider. Bon, c’est pas le GR34 ...

Tu sais pourtant que le malheur des uns fait le bonheur des autres, alors tu devrais avoir cette sagesse de reconnaître que ton infortune apporte la joie chez ton semblable et t’en réjouir.

vue prise du GR34 à côté de Morgat (Presqu’île de Crozon)


Posted in C'est ça la Vie, Citations and tagged , , by with no comments yet.

TROGNONS DE POMMES ET PEAUX DE BANANES

Monsieur Manuel Valls a dit :


Je n’accepte pas que l’on pointe du doigt les plus faibles, car c’est faire injure à des femmes, des hommes, des enfants pour qui la vie est dure.

Mais il ne pointe pas davantage le doigt sur les plus fort, les plus fortunés, et sans doute dans un esprit d’équité ; Ou s’il l’a fait, c’est avec modération. Nous emploieront en la circonstance le terme de « diplomatie ».


Manuel Valls, serait-il ce socialiste qui s’égare, vers un déni de capitalisme ?

Monsieur Manuel Valls trouve déraisonnable de verser un revenu universel qui coûterait 350 milliards d’euros, c’est pourtant ce que touche actuellement 10 % de la population la plus riche.

Actuellement, les 6000 personnes les plus fortunés perçoivent un revenu moyen de 6 millions d’euros par an. Ce qui correspond à un salaire horaire de 2800 Euros.
Pour que cela soit plus parlant, un smicard qui voudrait obtenir un salaire de 6 millions d’euros devra travailler pendant 435 ans. Et je fais abstraction du gîte, du couvert, du découvert en banque etc …

Est-ce raisonnable de percevoir un tel revenu et surtout grâce à qui ?

Il faut bien que l’argent vienne de quelque part et c’est uniquement dans les banques que l’argent peut faire des petits. Ça reste encore un grand mystère, mais c’est ainsi !!!

Alors, c’est bien par le travail et la production des ouvriers que les entreprises font des bénéfices. Et il faudrait que le fruit du labeur de 435 travailleurs revienne à 90% dans la poche d’un seul personne.

Certains parleront « d’esclavagisme moderne ».
Moi je dirais simplement qu’il s’agit d’un vol et dans un cas comme dans l’autre ces personnes devraient être condamnés, mais on ne le fait pas.

En effet, la question que je me pose, c’est se qu’elles font de tout ce fric ?
Elles le verse à des associations humanitaires ?

C’est bien connu, les gens riche font de gros chèques aux bonnes œuvres. Au moyen-âge, ça leurs donnaient droit au paradis. Aujourd’hui cela n’a pas changé, et comme nous sommes devenus matérialistes, le paradis est devenu fiscal mais pour limité l’évasion la loi a installé des niches (c’est comme des cocons…pour les riches).

Combien ça coûte dans le budget de l’état, est-ce raisonnable ?

En France, on préfère avoir cette raisonnable attitude qui consiste à favorisé l’enrichissement d’une minorité car ainsi cette minorité à les moyens de soutenir l’activité des associations humanitaire et même de les entretenir…

En France (et comme partout dans le monde) nos responsables préfèrent produire plus qu’il n’est nécessaire pour faire baisser le prix de revient en se disant « Nous pourrons toujours refourguer les invendus aux associations et autres ressourceries. Ainsi nous entrerons dans un cercle vertueux ».

Et dans ce monde merveilleux, chômeurs et SDF sont assurés de toucher « trognons de pommes et peaux de bananes »

Je résume : en France on ne poursuit pas en justice les gens qui s’en mettent plein les poches à notre détriment, car nous croyons encore au paradis. Nous pensons qu’un jour, nous nous en mettront plein les poches. Le « veau d’or » à toujours la côte. Et, à l’heure ou je met sous presse (comme on dit dans les médias) le « veau » même s’il était « plaqué » nous ne voudrions pas davantage le partager.

C’est pour cela, que tout autant Manuel envoie « vallser » le socialisme au profit (toujours plus grand) du capitalisme (en prétendant que c’est pour soutenir l’activité qu’en à bien besoin)

Tout autant que ses concurrents, Manuel Valls défendent le grand Capital et ses idées de « pas partager » parce que c’est plus raisonnable, financièrement parlant … En plus, c’est LA LOI DU MARCHÉ et ça sonne comme LA LOI DU MILIEU, alors … chuuuut


Posted in C'est ça la Vie, Je vous écris, Politique and tagged , , , , , , by with comments disabled.