Qui aime bien, chatie bien …

En réponse à mon premier Rayon de Soleil …

Tu m’as écris :

Regarde regarde bien tout autour de toi, regarde et cherche, tu trouveras le chemin de la paix.

Moi, je t’ai déjà répondu, tu sais …

C’est toi que je vois sur ce chemin,

C’est vous tous …

Alors je vais recommencer …. Sourire

Je vois plein de fleurs dans ce monde, elles ont de si beaux sourires.

Hier, j’en ai rencontré une … elle voulait me piquer ma place dans le tram, et moi, j’étais un peu dans le potage, mais j’ai craquer face à son charme de 4 ans d’âge … et pi fallait bien que je me réveille un peu, sinon je serais jamais arrivé chez moi.

Il y a Linda, qui pour m’avoir sourit trop longtemps … enfin, c’est une façon de voir les choses …me fait sa tête de cochon depuis des mois.

Il y a cette autre Linda que je ne connais pas beaucoup, qui ai venu vous parler de son bonheur, que pour le coup ce bonheur là, vous n’en voudriez pas …ça aussi, c’est une façon de voir les choses.

Il y a aussi quelques princesses qui me font des grimaces, je ne leur aient jamais dit de choses méchantes, mais elles me disent pourtant de vilains mots.


Il y a Bernadette, qui aime bien me traiter de connard et voudrait porter plainte contre moi, lui ayant donné rendez-vous pour lui botter les fesses.


C’est juste une riposte mesurée pour m’avoir dit des mots pas très doux, que l’on puisse s’expliquer après. Mais je veux bien passer par la police, pour qu’ils m’en donne l’autorisation …enfin, je voudrais que les choses s’apaisent … parce que ma tite Bernadette, tes fesses aussi ravissantes soit-elles, je n’ai pas envie de les voir


Je vois une Aline qui me dis que je m’exprime toujours gentiment et qui trouve ça louche … faudrait que l’on m’explique … qui voudrait remettre en cause cette gentillesse parce que j’ai titillé son amour propre … bah si tu veux, Aline, j’en remettrais une tite couche à l’occasion … pour que ton amour soit nickel chrome …

Cette princesse là m’a dit plein de douceur aussi, … pourquoi je te pris ?


Et il y a Marithé qui affirme des choses, en étant persuadé que c’est bien de faire cela … j’ai fini par te dire ma tite Marithé que tu te comportais comme une petite fille, et j’aimerais qu’un jour tu arrives à me démontrer que je me suis trompé sur toi, mais pour le moment, ça n’en prend pas le chemin.


Il y a des princesses bien « discrète » des princes qui se mouillent pas comme on dit, alors je pense à Free Biker qui se contente de faire des bisous, ignore que j’existe … sourire, et va dire à Bernadette « là t’as fait fort » …

T’as raison, mon ti Pat …Bernadette fait fort, elle a le silence tonitruant …


Il y a Cricridamour et son TDC, Aimée qu’aime pas … on va dire…

Enfin bref, j’en oublie … pardon.


Il y a des princesses timides, des princesses qui boudent, d’autres qui ont peur qui voudraient bien que ça s’arrête tout seul, comme s’il existait une baguette magique. Il y a des princes et des princesses qui se font une opinion à partir de celui des autres, ça leur demande moins de réflexion.


Il y a Charly qui a choisie la voie de la tranquillité, pour être tranquille …

Il y a des images insolites, un tas de gens que j’aimerais voir … parce que vous dites tous des choses intéressantes et parfois vous n’en mesurez pas toutes les implications, … et ça se complique … sourire.


Il y a VERO EST SES 1971 QUESTIONS si proche de ma tite fleur bleue, que j’en arrive à me poser des questions … à mon tour.


Oui mon premier Rayon, je vois tout cela sur mon chemin de paix … alors pas très calme, c’est vrai.


Parce que face à cette colère, il y en a qui voudrait éprouver le plus grand des mépris … c’est une nouvelle mode, oui-oui, je t’assure … le mépris pour avoir la paix.


Alors je peux te dire que ce mépris, tu vas le trouver dans tous les camps et tu te demande où est l’erreur. Oui, le mépris c’est d’après le dictionnaire ce Sentiment par lequel on juge une personne ou une chose indigne d’estime, de considération, d’attention.

Et s’ils se jugent réciproquement, ALORS INDIGNE c’est qu’il y en a un qui doit se tromper … c’est trop bête. Sauf à considérer que je sois cette personne indigne de vous tous, et dans ce cas envoyé moi la copie du jugement, que j’en sois informé … sourire.


Alors en attendant, je continue mon chemin …et il y a ma tite Raymonde qui me dis justement d’éprouver le plus grand des mépris, qui me dis qu’elle ne me reconnaît plus comme si quelque part elle me méprisait, enfin elle désapprouve, c’est sûr … oui, ma tite Raymonde, toute cette misère ne te plait pas … moi non plus figures-toi … excuses-moi si j’ai envie de la combattre et que toi tu trouve que ça serait se prendre la tête pour rien, que ça soit pas digne d’intérêt … je te le dis à toi, mais je m’adresse aussi aux autres, t’inquiète … faut savoir partager dans la vie.


Sur mon chemin, il y a aussi ma tite Cath qui cite :


Sam Levenson

– Les gens, bien plus que les choses, ont besoin d’être réparés, renouvelés, revigorés, récupérés et rachetés.

Ne rejetez jamais quelqu’un.

Moi j’ai le sentiment que vous passez votre temps, non pas à vous rejeter, mais à vous ignorer … parce que vous ne vous sentez pas capable, que parfois vous vous dites, ça va vous épuiser … alors que donner, c’est justement ce qui vous rendra fort …

Et puis, il y a mon ti père Cantoche, et ce mur … que ça sonne comme une lamentation …

Au fond, ce mur n’est-ce pas l’expression du mépris des hommes envers eux-mêmes … à vouloir tous se mettre en orbite …


Vous avez tous de grandes idées, mais vous faites quoi ???

L’homme semble souffrir d’un orgueil démesuré, il voudrait la paix dans le monde mais est incapable de la faire avec lui-même.

Ma tite fleur bleue, que ça saoule plus d’un qu’en j’en parle, elle s’en fiche de ce que vous croyez, l’important, c’est qu’elle est réussie à vous convaincre que j’étais un connard … je crois qu’au fond, tu y es parvenu … auprès de l’ensemble de la blogosphère, sisi je t’assure … il y a ceux qui t’aime et qui ne m’aiment pas … et il y a les autres qui veulent avoir la paix.


je te résume la situation mon premier Rayon de soleil.

L’homme se prend pour Dieu le père, à juger ses frères, croyant dure comme fer qu’il a raison

Face aux difficultés, il renonce à ses convictions, n’y voit que la guerre et la haine, tourne la tête ou choisie d’affecter le plus grand des mépris.

Le mépris aurait-il une dimension, ce n’est que celle de ses désespoirs, à refuser la paix pour l’autre, la rejetant de fait pour lui-même.

Je vais redire encore une fois JE VOUS AIME BIEN et tant pis si Aline et toutes les Alines de la terre trouve ça louche, pour être tout à fait sincère avec vous je me dit  que vous avez tous un problème d’OPHTALMO … MDR

QUE VOUS PASSEZ VOTRE TEMPS A REGARDER LES GENS AVEC VOS YEUX

QUE VOUS PASSEZ VOTRE TEMPS A REGARDER LES GENS AVEC VOTRE RANCŒUR

FORT DE VOS CERTITUDES, VOUS VOUS DITES :  Y EN AURA TOUJOURS SUR TERRE … vous savez quoi …

VOUS NE SAVEZ PAS REGARDER AVEC VOTRE COEUR

VOUS NE SAVEZ PLUS AIMER

ET JE CROIS BIEN QUE VOUS NE CROYEZ MEME PLUS EN L’AMOUR

TIEN VOTRE TRUC C’EST ATTENDRE PEU DES AUTRESET JE ME DIS QUE C’EST RIEN … QUE VOUS ETES DEVENU TOTALEMENT DÉPOURVUE D’AMBITIONS …

Alors maintenant je vais m’attacher à vos raisons, en allant voir la police pour régler ces ti problèmes de communications.


Le dernier commentaire que j’ai reçu, c’est celui-ci :


je vé te harcelé jusqu’a ton derniere soufle kevin

Auteur : lucie (IP : 86.74.171.150 , 150.171.74-86.rev.gaoland.net)

E-mail   : lucie.copine@tele2.fr


Bah une copine à Véro sans doute, je vous tiendrais au courant …


Alors je vous souhaites … une bonne santé … moi justement en ce moment, j’ai un ti manque d’air … euh, c’est pas une métaphore … sourire


Juste une tite vidéo pour vous détendre un peu …


Posted in comprendre avec le coeur and tagged , , , , , by with comments disabled.

Marie et le haricot magique …

Tu nous dis que tu t’en vas,
Que tu as mis ton bonnet,
En cette absence … c’est vrai, La température a baissé
Alors couvres-toi. pour pas attraper froid …

Ce matin je me sens triste parce y a comme qui dirais un oublie de te dire quelque chose, juste avant que tu ne t’en ailles … mais c’est pas grave, juste ce petit contretemps et c’est pas une lutte insurmontable. Tu lira plus tard … Alors à ce propos, je voulais te proposer une tite escalade « magique » je t’explique…

Tu nous dis de rester sage,
Mais c’est quoi être sage … une belle image.
Un enfant qui reste bien assis sur sa chaise sans rien dire,
Un anachorète qui médite en silence,
Bouddha qui sourit.

Il y en a qui vont se mettre à bouder
S’ils restent trop longtemps dans cette position …
Sourire (oui encore … je sais … Gabin, gars bien)

Moi je suis un ange, alors je vais t’étonner par ma sagesse …
Oui oui tu sais, t’as délaissé sa voiture et je me disais, … le rouge, t’as choisie …  c’est la couleur du haricot, je le vois magique et géant, encore plus que ct’homme vert. Alors grimpons, ça sera plus facile de lui attraper sa boucle tout là-haut …

De toutes les magies, il en a une qui est si facile à atteindre, c’est la magie de l’amour …
Oui-oui, je t’assure … je t’emmène vers le septième ciel, mais comme je suis un ange, on va pas s’arrêter en si bon chemin. Allons jusqu’au huitième, de là nous aurons une vue imprenable sur tous les amoureux de cette planète, ça nous rassurera de toutes les misères des étages inférieurs.

Tout là-haut, tu respire le bon air, et quand tu redescend ça t’oppresse …tu te dis que tu voudrait rester toujours tout en haut, loin de la misère …

Pourquoi tout le monde ne vient pas ?

Comme on dit, « il faut de tout pour faire un monde » parce qu’ainsi ça serait l’explication à tout … c’est pas de leur fautes s’ils sont en dessous, Qu’ils se retrouvent seul ou serré à 50 comme dans une boite de sardine
Et dans les deux cas ils vont manquer d’air parce qu’ils n’auront pas voulu cette situation

« Ce logement qui ne convient pas à leur fonction d’être »

Pas de leurs fautes … enfin un peu quand même car ils doutent de l’existence de ce haricot magique, font plein de bêtises, que les bêtises les emmènent vers la folie aussi. Et chacun se sens oppressé.

Quand je les regarde, ça m’oppresse aussi. Il y a bien ce bonbon des Vosges pour pallier à cet inconvénient … moi tu sais, j’en ais chercher hier, on va dire à cause de mes propres bêtises. Une tite Claudine m’a proposé Vichy et ses pastilles, ça me change de région faut voir du pays, ce laisser aller à tout ses charmes, c’est un arbre qui vie.

Mais tu le sais, ce n’est pas la pastille ou le bonbon qui pourra vraiment te faire totalement respirer, mais plutôt celui qui te les tend … c’est plus tendre, plus réconfortant.

La magie tu la sens … faut que tu ouvres ton coeur tout simplement, y en a qui vont penser que ça demanderait la présence d’un chirurgien … tout ça, c’est une affaire de goût … il y en a qui préfèreront infirmières … euh jolies …

Hier je parcourais mon passé, enfin c’est un passé partagé, quoi que l’on en dise, la vie, on ne la fait jamais seul. Même en étant au huitième, chaque jour j’ai une pensé pour vous. Dans cette machine à remonter le temps, je suis arrivé le 14 janvier 2008. En bon clinicien des anges j’avais établis ce diagnostic :

Maladie de l’âme

De toutes les maladies du monde,
La plus dévastatrice est celle de l’âme,
On l’appel « la haine ».
Sa cousine est « le mépris ».
Pour la vaincre, nous n’avons qu’un seul Remède, « L’amour ».
Cette maladie à un complice puissant,
Il s’appel « l’indifférence ».

Plutôt que de se dire, d’accord pas d’accord … parlons de cette indifférence, n’est-elle pas faite d’apparence.

Sur cette planète, nous sommes bien trop nombreux pour pouvoir prétendre à ce soucier du sort de tout les être, ça serait bien trop présomptueux.

Sur cette planète nous avons d’abord envie d’être heureux, alors nous restons en compagnie des personnes avec qui l’on est bien.

Peut-on dire pour autant que nous avons envie d’ignorer le reste de l’univers.

Nous faisons chacun des choix, et pour certain ce sera juste vivre bien dans le quotidien, à ne jamais se fâcher avec son voisin,
Pour d’autre ça sera s’investir davantage et c’est la somme de ses « bons » choix qui fait que dans la vie, nous sommes bien.

Pourtant dans la vie, nous prenons trop souvent l’occasion de nous quereller, à cause de ses choix, parce qu’ils seraient quelque part égoïste … je vois pas d’autres explication. C’est, pour simplifier, la jalousie de ce que chacun possède.

Nous ne possédons finalement que notre vie, mais c’est vrai qu’elle à son côté matériel … il faut bien vivre avec … ce qui devrait nous guider, c’est qu’elle nous fait ressentir des émotions.
Faisons donc des choix qui nous permettent d’avoir de bonnes émotions. Facile à dire, pas facile à vivre.

Face à ce constat, où est la place de l’indifférence ?
Car finalement, l’indifférence c’est quoi, c’est faire ce choix égoïste de n’être bien qu’avec soi-même.

Comment peut-on dire dans ce cas que l’indifférence est un choix neutre, une sorte de no man’s land.
L’indifférent n’existe pas, il a bien un camp.

Qu’est-ce qui nous pousse parfois à faire ce choix que je qualifierais contre nature. Alors parlons de la confiance en soit.

Je suis allé lire cette poésie d’une chtite puce … en lisant ton poème j’ai compris que la confiance en soit on devait d’abord l’acquérir par soit même, que c’est  ce qui nous rendra fort face à la vie.

Moi, la question que je me pose, pourquoi doit-on toujours regarder la vie comme un combat ?

Je suis d’accord pour dire que la nature est parfois hostile, celle-là ont doit la combattre enfin souvent ont doit faire avec et c’est avec tout tes frères et sœurs que tu peux t’en sortir.
Mais pourquoi soudain, c’est contre la nature humaine que l’on doit se battre …

La confiance en soit, c’est bien beau mais nous ne sommes pas des « Rambo » alors j’aimerais que l’on arrête de parler de la jungle humaine. Quand bien même, celle-ci existe … parfois ça serait juste des regards qui tue, et c’est vraiment trop bête.

La confiance en soit, on l’acquière vraiment en faisant avec les autres, sinon nous partons perdant d’avance, face au nombre des « assaillants » faut être réaliste plutôt que parano … à voir des ennemies à chaque coin de rue … parce qu’elle serait mal éclairé … pour le coup qu’on accuserait les pouvoirs publiques … qu’ils en fasse leurs affaires.

Parce qu’aujourd’hui, beaucoup serait enclin à croire que l’on obtient la confiance en soit en poussant les gens dans le fossé. Parce que la confiance en soit reposerait sur la force de dissuasion. Et l’on se dit que la confiance en soit, ça serait ne faire confiance à personne, ne s’entourer que de personne sûr et dans ses conditions, … pour sûr … nous ne serons jamais sûr de rien.

C’est sans doute cette pseudo assurance, n’avoir confiance qu’en soit-même qui nous pousse à choisir l’indifférence … mais, c’est se résigner à la peur au bout du compte pour n’avoir pas la force d’un super héro (et pas son âme en tout cas).

La confiance en soit, c’est d’abord ceux qui t’aime qui te la donne, ceux qui te prennent la main.
La confiance en soit, c’est par l’amour que tu l’obtiens.
La confiance en soit, c’est d’abord savoir donner sa confiance en l’autre parce que sur cette planète, pour vivre il faut compter avec les autres.

Le jour d’après, comme si c’était le titre d’un film, mais c’était juste le 15 janvier 2008 donc dans l’ordre du calendrier …mais aussi dans celui de l’amour, je parlais de réconciliation …

Réconciliation
Un véritable ami, c’est celui qui te dira d’aller te réconcilier
Avec celui que tu détestes aujourd’hui,
Pour que la séparation soit plus douce pour chacun.

 


J’y crois pas, dira-t-on  …parce que l’on ne croit pas à l’amour, pas à la paix… parce qu’on ment et que ce soit d’abord à soi-même en cherchant inlassablement des raisons et que se soit des raisons pour ne pas aimer, comme si c’était une glace au goût trop amer.


Tu sais, moi je vais te dire « je t’aime »
Sans me poser de question,
Sans me prendre la tête,
Et de l’essentiel ne point m’en borner
Parce que j’me dis, j‘arriverais vite à 1000 Et « ça craint trop …le coup fourré »
Au contraire de m’y soumettrais cœur et âme

Petite Marie, moi je remonte sur ce haricot magique, et jusqu’au huitième je tendrais la main à ceux qui veulent monter,

Écoutant peiner,
Les défenseur de l’amour, te disant que tu n’y connais rien
Qui choisisses les mots qui claquent, pour marquer des points,
Comme si l’amour était une compétition avec au bout une seule médaille.
À s’écrier « je l’aurais un jour, je l’aurais !!! » …beau parieur sur le bonheur
Reléguant l’amour au privé,
Soumise à des mœurs
Comme si c’était une enquête
À la recherche de son autosatisfaction.

Triste tête à tête sans ambition autre,
Que nous montrer leur tête de cochon
A nous dire : nous on est heureux …
Les imbéciles … si tu veux que l’on te croit,
Dit-le avec le sourire et arrête de bouder

Il semblerait que des sept nains du jardin,
2 d’entre eux se sont associé : C’est Grincheux et Simplet … au moins.
Et Blanche Neige fait la belle,
Manque plus que le bois
Pour que le comte y soit.


Honnies sois-tu qu’au mal, tu pense
Mai arrive, ne le rend pas pluvieux
Avant qu’il ne soit né

rencontre

elle craque


Posted in Citations, Dans la tête, Je vous écris, Raconte-nous une histoire, Un moment de détente and tagged , , , , , , by with 5 comments.