Savoir regarder … la folie

Quand nous croisons les gens dans la rue
Nous nous bornons parfois à quelques sourires
Mais souvent ils sont absent
Car nous regardons ailleurs, retenu par l’indifférence

Un jour pourtant, ce gentil garçon capte notre attention
Il est spécial, il nous parle, il nous souris
Pour un peu, il serait tendre, affectueux
Et l’on se dit, « il n’est pas normal, ce gars là … »

Non, c’est vrai, il n’est pas normal …
Il n’a pas ses barrières qui nous empêche de communiquer
Parce que tes parents t’ont dit de ne pas parler aux inconnues
Parce que nous vivons dans un monde de fous

Alors nous allons sourire, parce que nous sommes grand
Nous allons nous moquer comme des enfants
Nous allons devenir méchants parce qu’il nous dérange
Parce que nous avons cette âme candide d’un amour jaloux

Il est fou ce type …
Alors, on se met à le traité … d’imbécile…
Enfin, on emploie d’autres mots
Est-ce l’amour qui les leur dicte ???

Dites-moi un peu à quoi ça sert de traiter
Que ce soit de débile, ou de mot plus nauséabond …
Est-ce que cela va faire avancer les choses …
Que ce serait la MÉDECINE … pour lui faire faire un bond en avant …

Alors je songe à Neil Armstrong
Il y en qui sont vraiment dans la lune …
À faire leur Pierrots, accompagné de leur Colombines
Pour que l’ambiance soit plus chaude … ???

Et il y en a qui voudraient nous faire croire
Que c’est au nom de l’amour
Que l’on traite certaines personnes
Comme si soudain, c’était des animaux

Faut-ils qu’ils s’en remettent aux bon soins de la SPA
Qu’ils déposent une plainte en ce sens ???
Tout cela est bien destructeur …
Pas constructif, nous allons tous nous retrouver à vivre sur des cartons

Dans le passée, des hommes et des femmes ont été « traité »
D’une manière ignoble, par des fous
C’est quoi la différence …
Dans les deux cas, c’est un manque d’amour

Dans les deux cas, c’est cette peur de ne pas être à la hauteur
Qui nous fait soudain délirer, sombrer dans la folie
Car nous proclamons tous les valeurs de l’amour
Et la peur nous les fait trahir, nous nous mentons.

Nous mentons à tous le monde
Le mensonge n’est pas une faute en soit
Parce que finalement, il sert à nous protéger
Même si ceux sont pour des dangers illusoires
Mais c’est l’usage que nous faisons des ses mensonges qui deviennent dramatiques

Nous sommes gouverné par des hommes
Qui nous trahissent, et ça nous rends fou de rage
Faut-il pour autant se résigner à la folie ???
Et nous le faisons intérieurement …

Mais cela n’empêchera jamais
Que parmi nos amis
Nous nous rendions compte un jour
Qu’ils sont fous, enfin tellement traumatisé par leur vie …

Faut-il pourtant céder à leur délire
Parce que nous les aimons …
Avons-nous envie de les laisser dans leurs tourments
Jusqu’à la fin de leur vie, que leurs amours ne soit faites que de doutes et de souffrances …

Tu regarde ta vie

Et soudain ce n’est plus toi
Comme si tu faisait face à un miroir
Et l’image qu’il te renvoie,
Tu l’affuble du visage d’un autre

Ah non tu ne l’aime pas !!!
C’est toi, … mais c’est lui !!!

Et ta vie se dédouble
Tu entends des voix, doucement
Sans t’en rendre compte
Tu sombre dans la folie

Et par instant le soleil …
Semble briller dans ta vie

Ti Ange

La phrase du jour, … euh Dominicale
(c’est une rediffusion, certain ont « loupé » l’émission …bah, ça devait pas être le bon jour)

Petite âme, si tu veux envoyer un message de paix à tous les hommes,
ne laisse pas tes amis traiter tes frères ou tes sœurs, dis leurs de se parler …

DIEU


Posted in Dans la tête by with 3 comments.