Les journées du patrimoine …

Juste une tite vidéo

Get the Flash Player to see this content.

pour toi mon amour,
Ma tendre princesse
toi qui qui vient à ma rencontre
j’aimerais que se soit dans ce château charmant

Mais nos coeurs ne dormirons pas

Je t’aime


Posted in Eclatons-nous by with 11 comments.

Lettre ouverte à François Hollande…

(À propos de la venue du Pape à paris et de sa réaction face à la présence de notre cher président qui serait contraire au principe de laïcité…)

Dans la mesure ou ses propos n’ont pas été déformés… alors on va élargir à tous ses disciples qui défendent la laïcité …

OUI, mon cher François tu défends une idée en faisant finalement preuve d’intolérance… et c’est contraire à l’esprit de la constitution.

Le pape à parler du culte de l’argent et du pouvoir…
Et moi je dirais simplement « le culte du pouvoir de l’argent »
Et toi tu vois la religion comme un pouvoir et tu as peur de perdre le tien.

Tu aurais du venir écouter le message du Pape, ça t’aurais évité de dire des bêtises…

Alors mon cher François, toi qui est un homme politique, expliques-moi comment un pays devient riche parce que ça serait de cette manière qu’il aurait un pouvoir, qu’il aurait « droit de cité ».

Pour qu’un pays devienne riche, il n’existe qu’une seule façon d’y parvenir…
Il faut que les gens qui y vivent, travail…
et c’est par le travail de chacun que tout le monde s’enrichie…
Mais voila… aujourd’hui on peut s’enrichir à titre personnel sans rien faire…
mais cette richesse, elle ne tombe pas du ciel que je saches…
de toute façon, ni toi ni moi, nous y croyons…

Expliques-moi pourquoi il suffit de placer son argent pour en gagner davantage…
que l’on arrive à se demander à quoi ça sert de travailler.
Que je trouve cela profondément démotivant pour ceux qui se font « suer »
parce que ceux sont eux qui permettent à quelques uns de s’enrichir…
Je trouve cela particulièrement immoral …
et que l’on noie le poisson en proposant un LIVRET A.

Et toi tu parles de défense de la laïcité… tu ferais mieux de défendre le travail,
Mais faudrait arrêter de le mesurer avec des billets de banques. Ce n’est pas de l’argent que l’on mange, mais des pommes de terre, du pain, des aliments et il faut des gens pour les produire et les distribuer.

PAS DES ACTIONNAIRES PLANTES DEVANT LEURS ECRANS ET QUI ONT LE CULOT DE NOUS DIRE LEUR PRIX.

Tu veux défendre la laïcité, et tu te trahie toi-même…

Pour un croyant, la religion c’est sa foi en un espoir et il ne peut la quitter comme un manteau qui lui donnerait juste chaud. C’est à chaque instant de son existence qu’il la ressent.

Alors ceux sont les musulmans, et tout ceux qui respectent leurs foi au quotidien qui font bien.

Certes la religion représente un pouvoir, mais tu n’en comprends pas le sens car tu ne le vois que sous son aspect matériel.

L’être humain à toujours cru en quelque chose, parce qu’il a toujours eu besoin d’espoir pour pouvoir continuer à vivre. Mais aujourd’hui on est devenu trop intelligent, alors on ne croit plus en rien… c’est très malin.

Il y a encore beaucoup de gens qui croient au bonheur, mais ils voudraient le voir dans une cage dorée… pour juste profiter de leur nid d’amour. Mais c’est gens là profitent de ce que leur apportent tous ceux qui bossent dans la société

Alors mon cher François, toi qui est un homme publique, dis-moi un peu si tu n’as pas de croyance… que ça ne soit pas au minimum en l’amour, et que tu veux que tes enfants soit heureux, que l’on t’enterre décemment et que tout tes enfants reçoivent les même attentions.

La laïcité, ça serait quoi…une religion qui finalement manquerait de conviction,
sauf à refuser toutes les autres,
parce qu’elle n’aurait pas de sentiment, pas d’émotion, pas d’âme.
La laïcité ne relève-t-elle pas du nihilisme.

La laïcité positive, j’ai quand même du mal à l’imaginer… cher Nicolas
parce qu’au fond si dans la constitution nous sommes libre de choisir notre religion,
que vient fiche le principe de laïcité…
que cela soit pris comme une opposition à toutes croyance… et devienne anticonstitutionnel.

Mon cher François, tu vois la religion comme un pouvoir et tu n’es pas le seul je te rassure… mais je crois que tu n’a pas compris… et que ce soit du sens de la vie.
Nos croyances ceux sont nos espoirs. Elles ne sont pas là pour nous dire ce que nous devons faire, mais pour donner un sens à notre existence.

Et toi avec tous tes disciples, tu voudrais les anéantir !!!

Pourquoi n’acceptez-vous pas de voir la religion comme un complément heureux qui fasse partie de ta vie.


Posted in Je vous écris by with 6 comments.

À quoi serre le bonheur… ?

Et je pense à toi mon ti cœur

Car nous savons… sourire

Et je te tends la main, que tu la mettes dans la mienne

Quelle est cette étrange contradiction que celle de vouloir finalement donner raison à la peine,
et de fuir sans cesse ce qui pourrais nous rendre plus heureux.

Fasse à la peine d’un amant chacun trouve naturel que celle-ci se transforme en colère
Qu’il faudrait toujours se venger de s’être senti tout d’un coup maltraité

Que vous ne songer même pas à apaiser sa peine
Parce que cela ne vous regarde pas
Alors que vous vous faites le complice passif
De sa détresse

Que cette détresse sonne faux, comme l’amour qu’il éprouvait
Car comment vouloir du mal envers une personne que l’on prétend aimer ?

Je sais, pas si simple, mais vous ne faites rien
Ou plutôt si, vous vous joignez à sa colère
En choisissant votre parti

Si au moins cela pouvait être celui du bonheur !!!

Quelle est cette étrange contradiction de vouloir chercher son bonheur
Dans le malheur des autres

Et que lorsque l’on vous traite, vous répondiez avec violence
Sous prétextes que votre traiteur en éprouverait du contentement
Un part de bonheur
Et que vous en réclamiez soudain la vôtre

A quoi serre le bonheur, si celui-ci repose sur le malheur
Que vous vous trouviez sans cesse à la merci
Du bonheur des autres

Aurions nous davantage d’expérience à faire le mal
Au point de le partager avec beaucoup plus d’aisance
Que de dire « je t’aime »

L’être humain refuse la souffrance
Mais il n’accepte pas davantage l’amour
Car finalement il voudrait garder ce bonheur pour lui
Comme un cadeau qu’il refuse de partager
Et cette peine qu’il ressent, il la rejette
Inlassablement sur les autres

L’être humain refuse de voir sa vie telle qu’elle est
Qu’elle est remplie de ses émotions
Mais que la colère n’en serait pas une
Que l’amour est une sensation trop irréelle
Et qu’il résume son existence à ce qu’il possède

À quoi serre le bonheur
Et je comprends qu’il dépend des autres
Mais je ne me soumettrais jamais à vos peines
Sous prétextes qu’elles auraient « pignon sur rue »

À quoi serre le bonheur
Si ce n’est à le partager
Pour que chacun en profite

Alors mon cœur, quelque soit la route que nous prendrons
Euh …au travers de toute la Belgique … la France…
Que ce soit vers Lille, Dunkerque ou Nancy… sourire
Fasse aux querelles, nous répondrons toujours avec l’amour

rose

……………


Posted in Dans la tête by with 3 comments.