L’esprit de Noël…

 

280

J’allais vous demander, comment s’est passé votre réveillon, mais comme vous n’aller pas me répondre dans l’immédiat, vu qu’on n’est pas au Tél. ou sur MSN, je vais juste vous dire que le mien c’est passé en respectant les traditions ancestrales. C’est-à-dire, par le partage.

Il n’y avait aucune table de dressé, donc pas de nappe blanche, ni de bougie et aucun petit plat dans les grands. Pas de guirlandes qui brillent, ni de cadeaux avec de jolis nœuds. Non, rien de tout cela, juste deux cœurs qui se parlent avec une petite musique de fond pour que ce soit agréable.

Alors si je vous disais,… le cœur que j’avais devant moi était en or, c’est juste une image. N’empêche que ce cœur là roule en « carrosse » aux couleurs du soleil. Donc si vous le voyez passé, faites lui bisou. Et au cas ou vous auriez peur de vous tromper de personne, dites-vous bien qu’un bisou n’a jamais blessé quiconque.

Pourtant la soirée s’annonçait plutôt mal. J’avais écris un article qui parlait de l’intolérance, car je me disais que Noël est un jour où l’on doit se réconcilier. Et quitte à le faire, que ce soit avec ses ennemies, sinon ça n’a pas d’intérêt. Et parler de l’intolérance, c’est montrer nos erreurs pour pouvoir remettre en question nos certitudes.

Il y a 2007 ans naissait Jésus, date de référence pour notre calendrier. Et tout le monde l’a adopté, même les Arabes. Et c’est grâce au Arabes et à leurs chiffres que nous comptons les jours qui s’écoulent. J’aurais aimé que l’œcuménisme ne s’arrête pas là.

Et pourtant lorsque j’ai soumis mon texte à un comité de lecture improvisée…bah qu’est-ce que je me suis fait ramassé. L’esprit de Noël n’était sans doute pas encore arrivé. (j’ai quand même rencontré une personne qui semblait plus éclairé, et je l’en remercie)

Mais que signifie cette réflexion : « s’ils n’arrivent pas à s’intégrer, qu’ils rentrent chez eux »

J’ose espérer qu’il n’y a que chez les intégristes que l’on s’exprime de cette manière, car ce n’est pas très charitable comme sens de l’accueil.

Il parait que Dieu est Amour chez les chrétiens, et sans doute qu’il doit y en avoir entre eux. Mais pas pour tout le monde.

Si vous n’acceptez pas la différence, qu’avez-vous à proposé en échange.

Que les musulmans se convertissent pour qu’ils fassent de leurs parents des ennemies ?

Mes chers chrétiens, je connais les dix commandements et ce n’est pas ce qui est écrits.

Et vous chers citoyens qui semblez tout d’un coup rejoindre le camps religieux, la liberté de pensé, la liberté de culte, est-ce que cela vous dit quelque chose ?
Cette loi sur l’interdiction du port du voile a fait de vous des gens qui voient leur sens de l’intolérance comme une chose ordinaire, presque légal.

Moi je ne crois pas en Dieu, mais je crois à l’Amour et je ne vois aucune justification raisonnable dans vos haines. Et ouvrir la porte à l’intolérance religieuse, c’est ouvrir là porte à toutes les autres formes d’intolérance. C’est d’ailleurs ce que nous voyons aujourd’hui.

Mes chers citoyens, je connais l’esprit de la constitution et l’intolérance n’en fait pas partie.

Il parait que Dieu est lumière chez les chrétiens, et là je suis obligé de dire qu’elle n’est pas encore parvenu dans tous leurs foyers.

Et c’est au siècle des lumières que la 1ère constitution a vue le jour. Mais aujourd’hui, il fait bien sombre. C’est peut-être pour cela qu’il y a tant d’illumination au moment de noël, pour nous montrer la voie. Que la nuit ne serait que le symbole de la destruction.

Cette nuit pourtant, il me semble bien avoir vu une petite lumière et ce n’était pas une illumination.

Ces derniers jours, j’étais moi-même dans cette nuit. Et je vais vous montrer ce que j’y ai vue.

002

 Toutes les photos sont visibles dans le billet du 5/01/2008.


Posted in C'est ça la Vie, Je vous écris, Raconte-nous une histoire and tagged , , , , , , , , by with 1 comment.

L’amitié et le respect 2

J’aurais un million de choses à vous dire sur l’amitié, et pourtant aujourd’hui je vais faire simple

Parce que,

c’est le bonheur que nous cherchons tous
Et que de son absence nous en souffrons.

 

Alors,

Un véritable ami, c’est celui qui t’apprendra à être fort

A ne pas douter de celui qui te dit : « je t’aime »
Et du coup, le prendre pour ton ennemie
Car, tu douterais de toi-même.

À te laisser pleurer, jamais ne t’y complaire.
Pour t’empêcher de sombrer,
T’interdire la compassion des autres, pour te plaire.

Un véritable ami, c’est celui qui refuse de te porter, mais qui toujours, te guidera.

Dédié à ceux qui savent que le bonheur existe mais pour l’instant n’y croient pas, perdent la confiance qu’ils ont en eux et le respect de soi.


Posted in C'est ça la Vie, Citations and tagged , , , by with 2 comments.