Question : selon vous quelle est le principe de base des organisations humanitaires

Hier je vous ai dis que le bonheur ne pouvait s’épanouir que s’il était partagé … parce que c’est par le bonheur que l’on peut vaincre toutes nos misères, enfin … c’est avec cet état d’esprit que l’on peut avancer.

Alors c’est une explication à ma réponse que l’on pourrais qualifier de dur envers cette princesse qui est venu poser ses premiers rayons en venant m’admirer comme si j’avais un don particulier et qu’elle en serait dépourvue. Et je sais que ça n’est pas le cas … sourire.

Faisons ce qui est à notre porté, donner de l’amour pour apporter du bonheur et face à l’étendu de la misère nous savons que nous ne pourrons jamais y arriver seul.

Naturellement nous choisissons de nous regrouper,
Nous avons créé la société dans laquelle nous vivons,
Si ce n’est pas par esprit de solidarité à priori, c’est au moins par celui du bon sens qui pour moi constitue les prémices de la solidarité …
Mais je crois que l’être humain aime bien jouer sur le sens des mots … il refuse à se résigner aux évidences.

Pour moi le principe de base des organisation humanitaires, c’est l’esprit de solidarité et il n’est motiver que par l’amour que chacun à envie de donner.

Petite anecdote :

Un jeune garçon de 14 ans avait été investie d’une mission, et il voulait s’y employer avec ferveur … mais tout ses beaux efforts semblaient se trouver anéantie en un rien de temps … pourquoi  … alors je vous le donne en mille … encore à cause du diable … et pour être plus précis … par de charmant petits diables, car ce qui leurs tenaient à cœur, c’était de s’amuser … et ça mettait en pétard notre « missionnaire » parce c’était pas prévus au programme.

Quand on lui a proposé de l’aider, il a refusé durement … pour dire aux autres qu’il veut rester à la hauteur. Refusant du coup, cet esprit de solidarité.

Comme pour ce mettre à l‘unisson, cela à contrarié ceux qui avaient fait cette proposition. Faisant preuve à son égard d’une muette réprobation. Oubliant à leurs tours cet esprit de solidarité, ce contentant de son « NON » comme s’ils n’étaient plus capable de défendre leurs convictions, à dire « tu n’as pas l’esprit de solidarité, c’est pas bien … alors nous non plus ».

Un enfant de 14 ans, aussi grand soit-il, est en droit de croire qu’il doit arriver coût que coût à ses fins, mais un adulte doit savoir que dans la vie, il y a des impondérables et lui expliquer que l’on ne peut pas toujours les régler seul …que l’on doit faire appel à la solidarité, que c’est le rôle des plus grands de le dire et qu’au lieu de « bouder » ils doivent donner de leur amour en faisant preuve de compréhension pour lui dire de comprendre à son tour, lui donner finalement un sens dans son existence … un truc du genre « tu veux être heureux, alors tu y arrivera mieux en faisant avec les autres ».

Je voudrais juste vous faire cette petite comparaison à propos de ses efforts qui se trouvent parfois si vite anéantie …
Un cultivateur fait pousser ses champs et va récolter, à la fin il n’aura plus rien
C’est comme un anéantissement mais il ne se prendra pas la tête car s’est conforme à ses plans
Il faudra néanmoins qu’il recommence une nouvelle saison
Ce même cultivateur peut être confronté au « diable » et c’est parfois le ciel qui s’enflamme et la terre qui tremble.
Sans doute par un don de mimétisme, l’homme tremble et s’enflamme.
La solution n’est certainement pas de bouder. De se bouder les uns les autres …

Nous parlons de guerre chaude et de guerre froide, je me demande s’il est vraiment nécessaire de faire la distinction …car le résultat sera toujours chaud et nous glacera.

La solution, ce sera toujours l’amour pour se réchauffer et la solidarité pour continuer …

Bonne fête de pâques


Posted in Ces petits instants du quotidien, Citations, Je vous écris by with comments disabled.

Un dimanche ensoleillé avec les enfants pour cette course aux œufs … la vidéo est enfin arrivée

Un week-end, ça dure 2 jours enfin sauf celui que nous commençons … alors …

Après cette collecte qui aura permis au secours populaire de récolter plus d’une tonne de produits à redistribuer, il faut bien se détendre un peu et avec les enfants, c’est ce qu’il y a de mieux … sourire.
Mais cela reste toujours dans un état d’esprit humanitaire.

Et il faut sourire malgré la misère …
Je dirais à cause d’elle
Pour la rendre à chacun moins lourde à porter,
Que le sourire est à la porté de tous …
À mes yeux et au vôtre
Pour vous-même
Et chaque âme de cette planète …

Face aux misères, nous songeons à la nôtre
Pensant que c’est une priorité
Et l’on hésite …
Pourtant, ni la nôtre, ni celle que l’on vois
Nous ne pourrons la régler en l’instant
Alors faisons ce qui est à notre porter

Nous possédons tous un cœur
Pourquoi bouder, tu le fera toujours tout seul
Te réfugiant derrière cette carapace d’indifférence
Ou revêtue de l’armure du mépris
Pour préserver ton pâle bonheur

Pourquoi bouder,
Alors qu’il est tellement plus profitable de sourire
Et tu ne crois pas au bonheur
Et tu ne voudrais que pour toi

Pourquoi n’as-tu pas encore compris
Que le bonheur ne s’acquière
Qu’en le partageant

Alors tu comprendras qu’il faut sourire …
Malgré les misères … et à cause d’elle
Pour qu’elles soient plus légères à porter

C’est à la porté de tes lèvres
Comme un baiser
C’est à la porté de tes yeux
Comme un sourire
C’est à la porter de ton cœur
Il se sent si bien avec l’amour

Alors revenons à ses petits anges qui symbolisent nos amours
Et l’on voudrait qu’ils le soient toujours … sourire
Quand je regarde les grands
Je me dis : il faut que je me tourne vers les petits pour qu’ils donnent l’exemple … Oups

L’objectif de cette journée était de faire connaître l’humanitaire auprès des enfants dans le cadre de « copains du Monde » Pour accéder au site, vous cliquer ici.

Nous somme arrivé sur les lieux vers 8h pour installé ce barnum que nous avons réussie à monter sans la notice … sourire … tables et chaises pour accueillir tout nos ti visiteurs accompagné de leur parents. Mettre en place les décorations, les panneaux d’informations des actions humanitaires réalisées dans le monde par le Secours populaire, poser le réchaud pour faire chauffer la poêle qu’attend impatiemment la pâte à crêpe. De quoi boire et manger, la journée sera chaude … et le plus important aller semer les œufs … deux princesses ce seront chargé de cette « délicate » mission.

À 10h moins le quart, les premiers petits coureurs prenaient leur départ … ont avait pourtant dit 10h !!! C’est que les enfants s’impatientent … sourire

Le soleil avait décidé d‘accorder sa généreuse contribution … et parce que c’est là-haut que j’habite … je vous aurais bien dis en tant qu’ange astucieux « pour l’occasion, j’ai déplacé ma maison pour faire toute la place au ciel bleu » … mais sachons être reconnaissant envers ses « collègues » et respectueux devant cet astre brillant …

malgré cette douce chaleur, aucun œufs n’a éclos … bah faut dire que près de 200 enfants ceux sont bien démener dans ce petit coin boisé situé en bord de Loire … dans cette ville de la Chapelle St Mesmin … c’est encore à côté d’Orléans (à l’Ouest si vous voulez savoir).

Comme je vous le disais, ces loulous se sont bien démener et je me demande s’il ont bien tous compris la règle du jeu. Ces ti bouts devaient rapporter 2 œufs, hors dans le feu de l’action ils ont du se perdre dans leur calcul, et pour être sûr d’avoir le bon compte … ils ont recommencer l’opération plusieurs fois … heureusement que le sachet n’était pas trop grand, sinon ils nous auraient bien rapporté toute la ponte du poulailler … trop fier de leur prise. Bah, on va pas gronder ses ti bouts de s’être un peu égaré dans leur décompte … d’ailleurs, pour leur redonner des forces après ce tendre exercice en sous-bois qui s’égaillait quand même sur une longueur de 500 m, nous leur avons offert un « vrai » œufs « surprise » avec un ti gâteaux … et si ça suffisait pas il y avait crêpes et pâtisseries …

Nos deux petites semeuses d’œufs ont donc été bien sollicité toute une bonne partie de la journée …qu’elles ont accomplie avec toute la grâce qui sied aux petites princesses … donc faudra les réembaucher l’année prochaine… sourire.

Malgré tout je suggérerais que l’on revoir le règlement, deux œufs c’est trop peu, ça fait qu’une petite omelette … faudrait passer à 10 … que ça nourrice famille nombreuse (famille heureuse) les enfants seront content d’avoir atteint ce chiffre et ça leur apprendra à compter … au moins … sourire. De plus que l’on remplace ce sachet par une boite à œufs … avec couvercle pour les plus petits et sans couvercle pour les plus grands … ti handicap, faut bien … c’est plus amusant.

Alors je connais des bien grands qui voulaient pas participer, « oh non, ça m’intéresse pas » disait-il d’un ton muet de la tête …mais sur le terrain ont ne peu pas résister … l’âme du chasseur de trésors réapparaît … l’œuf prend soudain de la valeur … et quand il fait chaud, on attrape vite la fièvre … du jeu.

Chacun de nos ti participants avaient droit à un passeport moyennant une contribution de 2€. Vers 16h il a été organisé un tirage au sort et des lots ont été offerts aux heureux petits gagnants.

Une tite vidéo pour vous montrer cette agréable journée qui nous à permis d’accueillir environ 500 personnes dans un cadre plutôt chouette. Elfes et lutins ont pu flirter avec fleurs mauves ou dorés et de jolis papillons.

bon pas encore eu le temps de la faire, alors en attendant … clin d’oeil à Marie … enfin, j’dis « Marie »  toutes les Marie …


Charlotte aux Fraises rien que du bonheur par Totococo

C’est que ça dure pas longtemps … le bonheur serait-il trop court … on remet ça …

Get the Flash Player to see this content.


Posted in comprendre avec le coeur by with comments disabled.